• Le 13 mars 2019
    ESPE - Site de Nantes
    ESPE Site de Nantes - Launay Violette
    4, chemin de Launay Violette
    44322 Nantes Cedex 3

Au programme de cette seizième édition : conférences, rencontres, ateliers autour de la littérature de jeunesse.


Concilier création, partenariat et pédagogie

L’ESPE s’attache depuis 16 ans à faire vivre chaque année une journée de littérature de jeunesse, destinée aux enseignants en formation.Table ronde et recontres le matin, ateliers divers l’après midi pour des restitutions d’activités en classe. Le projet s’appuie sur les nouvelles listes ministérielles de littérature de jeunesse. Que faire avec de telles listes ? Comment ont-t-elles été constituées, pour quelles visées ? En quoi influencent elles les choix des collègues, autour de quels projets ?


Programme de la journée

Télécharger le programme
  • 9h : Ouverture de la journée
    ESPE/MAIF
  • 9h10 à 10h20 : Construire une première culture littéraire à l’école. Pourquoi ? Comment ?
    Conférence de Max Butlen, Chercheur honoraire à l’Université de Cergy-Pontoise et fondateur du Master Littérature de jeunesse.
  • 10h20 à 10h50 : Des listes pour construire un parcours de lecteur autonome. Pourquoi et comment construire un parcours littéraire ?
    Présentation d’une action de formation « Littérature en REP + » par Cécile Quintin, Conseillère pédagogique départementale Lecture Maîtrise de la langue en Sarthe.
  • 11h à 12h : Mise en voix d’oeuvres présentées lors des ateliers.
    Présentation de titres coups de coeur par des étudiants de M1 Lettres et science de l’éducation, coachés par Catherine Huchet, formatrice à l’ESPE de Nantes.
  • 13h30 à 17h15 : Ateliers
    La participation à deux ateliers est obligatoire, sauf pour l'atelier n°6 (durée de 3 heures)
    • 13h30-15h15 : Atelier 1
    • 15h30-17h15 : Atelier 2
 

Descriptif des ateliers

  • Atelier 1 : Mettre des ouvrages de la liste en réseau pour construire le parcours de lecteur (1h30)
    Au cycle 3 : faire vivre une mise en réseau artistique et au cycle 1 à partir de Alors ? de Kitty Crowther, autour d’une auteure majeure de la littérature de jeunesse.
    Cécile Quintin (Conseillère pédagogique)
 
  • Atelier 2 : Mange-moi ou comment ébranler les stéréotypes grâce aux réseaux littéraires (1h30)
    Comment faire découvrir à des CM en éducation prioritaire la pièce sensible et onirique de Nathalie Papin, Mange-moi, et partir à la rencontre d’Alia la petite fille boulimique et de l’ogre «anogrexique» ? Quels réseaux littéraires, quelles pratiques, quels effets, quels questionnements pour les élèves et pour les (futurs) enseignants ?
    Valérie Lefièvre (PEMF)
 
  • Atelier 3 : Jeux de l’IREPS autour de l’alimentation (1h30)
    En lien avec La Grosse faim de Petit Bonhomme. Tester des saveurs : sucré, salé… … les fruits et légumes de saison… et le voyage des aliments à travers le corps. L’enjeu de cette présentation : apports sur le bien s’alimenter.
    Catherine Février (Formatrice CRD - ESPE Site de Nantes)
 
  • Atelier 4 : C’est quoi « Les autres » ? (1h30)
    Des élèves allophones, peu ou non scolarisés antérieurement, sont amenés à réfléchir sur la différence et la notion d’altérité en s’appuyant sur des textes littéraires et leur vécu particulier. L’objectif final de ce projet croisé est de créer un conte, une chanson ou un poème sur le thème « des autres » et de l’enregistrer à la radio (Jet FM). Ce média constitue un vecteur essentiel dans l’apprentissage du français et la mise en confiance des élèves non francophones.
    Sarah Croué et Leslie Latouche (Enseignantes en classes miroir en Unités pédagogiques pour élèves allophones)
 
  • Atelier 5 : Raconte-moi une histoire ! (1h30)
    Les listes officielles pour servir les mises en réseau de contes patrimoniaux. Une classe de CE1 en éducation prioritaire s’essaye à l’art de raconter en s’imprégnant des contes traditionnels de Grimm. Blanche Neige, Le Loup et les sept chevreaux, La Reine des neiges, Hansel et Gretel. Comment permettre à l’élève de s’émanciper du regard de l’autre, de la barrière du langage et des difficultés de mémorisation ? Place à l’expérimentation ! Plusieurs tentatives, beaucoup de remises en question et quelques progrès à faire partager.
    Charlotte Rolland (Enseignante) et Anne Touzeau (Formatrice ESPE Site de Nantes)
 
  • Atelier 6 : Des listes pour écrire (3h)
    Atelier d’écriture, d’expérimentation de la création littéraire autour d’un même objet : les listes de référence.
    Sébastien Mouton (Formateur ESPE Site de Nantes)
 
  • Atelier 7 :  Des listes, pour quoi faire ? (1h30)
    Cet atelier est organisé autour de deux temps distincts mais complémentaires. Le premier temps s’attachera à montrer en quoi l’élaboration de listes, pour les trois cycles, permettrait à l’élève et à l’enseignant de construire une culture littéraire commune. Il s’agira de présenter les différences et les similitudes de ces ressources afin d’en dégager la richesse, la progressivité, voire les limites. Le second temps traitera d’un exemple autour du réseau « Aventures » décliné en GS et en CM1 avec, comme points d’appuis communs, Max et les Maximonstres de M. Sendak et Le Long Voyage du pingouin vers la jungle de J.G. Nordmann, tous deux issus des listes.
    Sophie Louarn (PEMF) et Anne Blandin (Enseignante)
 
  • Atelier 8 : Des listes au service d’une pluridisciplinarité (1h30)
    Max et Maximonstres, un album commun pour des déclinaisons et des prolongements différents ; un support pour travailler la compréhension en MS/GS à partir d’une adaptation de la démarche Narramus ; un tremplin chez les CP pour une mise en réseau d’albums sur du thème du jardin et des exposés en sciences ; une passerelle chez les CE2 pour initier le thème du voyage et travailler le Parcours d’Education Artistique et Culturel (arts plastiques et théâtre) en lien avec Robinson.
    Fabienne Affilé (PEMF), Christine Chesneau (PEMF) et Valérie Aubry (PEMF)
 
  • Atelier 9 : Entrer dans les listes par la voie (voix) des contes (1h30)
    La place des contes dans les listes ministérielles est assurée dès le cycle 1, non seulement pour construire une culture patrimoniale mais aussi pour ouvrir aux autres cultures, pour explorer la langue à partir de la tradition orale, et engager les élèves à découvrir la dimension symbolique dont ils sont porteurs. Que nous racontent ces histoires venues souvent de loin, que disent-elles de nous, de notre rapport aux monde et aux autres ?
    Par la médiation d’objets placés dans une boîte… les élèves vont être soutenus dans leur découverte des contes. Pour dire, pour écrire, pour comprendre, pour interpréter, pour jouer… la boîte à contes offre autant d’usages qu’il est possible d’inventer pour faire entrer les élèves dans le mille-feuille de l’univers symbolique des contes. Apporter son conte préféré (à l’oral ou à l’écrit).
    Lucie Desailly (Formatrice ESPE Site de Nantes)

Inscriptions

Journée réservée aux étudiants de l'ESPE Académie de Nantes.
L'inscription à 2 ateliers est obligatoire sauf pour l’atelier n°6 (durée de 3 heures).
Du 6 février au 6 mars 2019 inclus